Femmes enceintes

La grossesse, est l’une des plus belles aventures de la vie d’une femme. Pendant 9 mois, le volume de l’utérus va s’amplifier sous l’effet des secrétions hormonales, et au fur et à mesure de la prise de poids du fœtus, la posture de la future maman va devoir s’adapter: cambrure de la colonne vertébrale, bascule du bassin…

Pendant la grossesse

Ces changements vont avoir un impact sur les structures articulaires, ligamentaires et musculaires de la femme enceinte, qui parfois ne pourront pas s’adapter correctement et seront à l’origine de certains maux tels que :

  • Douleurs lombaires, coccygienne;

  • Sciatialgie et cruralgie;

  • Douleurs thoraciques ou des côtes basses;

  • Douleurs articulaires, des hanches ou des genoux;

  • Douleur du ventre ou du plis de l’aine;

  • Nausée, reflux gastrique.

Ces douleurs, bien que fréquentes ne sont pas obligatoires. Elles sont souvent négligées, alors qu’elles devraient faire l’objet d’une attention particulière. Consulter un ostéopathe dès le quatrième mois de grossesse, permet, en plus de soulager la femme enceinte de ses maux, un bon développement de l’utérus et une bonne croissance du bébé.

Puis, si tout va bien, le suivi classique se poursuivra par une consultation aux 6ème et 8ème mois de grossesse. Cette dernière consultation permettra de faire une préparation ostéopathique à l’accouchement, soit une optimisation des capacités de mobilité et d’adaptation de son corps, pour faciliter au mieux la mise en route du travail et le passage de l’enfant dans son bassin.

Après l'accouchement

Une consultation postnatale doit être envisagée pour la nouvelle maman, afin de rééquilibrer les structures perturbées lors de l’accouchement (viscères, périnée, bassin, coccyx,…) et pouvant entraîner certaines douleurs du dos ou de l’abdomen. Cette consultation, dans l’idéal, se déroule après le rendez-vous de contrôle chez votre gynécologue, mais parfois face à d’intenses douleurs n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe pour une consultation plus précoce.

 

L’ostéopathie ne dispense en aucun cas d’un suivi médical COMPLET (gynécologue, obstétricien, sage-femme…).